Accueil > Je recherche > Plante "Elodea nuttallii"


Présentation de la plante

Elodea nuttallii (Planch.) H.St.John, 1920

Élodée de Nuttall ; Nuttall's Waterweed ; Schmalblättrige Wasserpest ; Smalle waterpest

Hydrocharitaceae Juss., 1789

Information concernant le nord-ouest de la France
Durée de vie Forme biologique Hauteur de la plante Distribution générale Période de floraison
  Hydrohémicryptophyte
 
  Originaire d'Amérique du Nord. Présente en Europe une aire subatlantique.
 
Juin-septembre
 

Habitat EUNIS
     
                             Spectre écologique
Eau
 
 
 
pH
 
 
 
Matière org.
 
 
 
Granulométrie
 
 
 

Nutriments
 
 
 
Lumière
 
 
 
Sel
 
 
 
Ecologie
 
Appartenance phytosociologique
  • Potamion pectinati  - Herbiers immergés des eaux stagnantes moyennement profondes mésotrophes à eutrophes
  •  
    Taxon fréquent dans :
  • Potametalia pectinati  - Herbiers enracinés des eaux douces
  •  
    Cliquer sur la carte pour l'agrandir et zoomer ou afficher une autre carte en cliquant sur l'un des onglets positionnés sous la carte.
    Informations régionales : Hauts-de-France et Normandie orientale (Haute-Normandie)
    Région Hauts-de-France
    Répartition géographique
    Nord - Pas de Calais (LEVY et al. 2015) : Dans le Nord-Pas de Calais, la plante est très fréquente dans les marais de Guînes et de l'Audomarois, dans les polders. Elle est également assez répandue localement dans la plaine de la Lys, dans la plaine de la Scarpe et les étangs de la Sensée. Suite
     
    Biotopes
    Flandre française (TOUSSAINT et al. 2008) : Canaux et watergangs, fossés, rivières et becques, mares et abreuvoirs.
     
    Spectre des statuts
    Indigénat
    ? C A S N Z X I
    Rareté
    ? CC C AC PC AR R RR E D
    Tendance
    NA ? X D S R P E
    Menace
    NA NE DD LC NT VU EN CR RE
     
    - +
    Menace et conservation
     
    Normandie orientale (Haute-Normandie)
    Répartition géographique
    Largement disséminée dans la région. La première mention connue de cette espèce exotique envahissante remonte au début des années 1980 dans la vallée de l'Iton (L. DELVOSALLE en 1983). Risque de confusion avec E. canadensis et, dans une moindre mesure avec Egeria densa et Lagarosiphon majo Suite
     
    Biotopes
    Rivières, étangs, mares, fossés. [Rédaction : BUCHET et al. 2015]
     
    Spectre des statuts
    Indigénat
    ? C A S N Z X I
    Rareté
    ? CC C AC PC AR R RR E D
    Tendance
    NA ? X D S R P E
    Menace
    NA NE DD LC NT VU EN CR RE
     
    - +
    Menace et conservation