Accueil > Je recherche > Plante "Isopyrum thalictroides"


Présentation de la plante

Isopyrum thalictroides L., 1753

Isopyre faux pigamon

Ranunculaceae Juss., 1789

Information concernant le nord-ouest de la France
Durée de vie Forme biologique Hauteur de la plante Distribution générale Période de floraison
  Hémicryptophyte
 
15-25 cm  Submédioeuropéen.
 
Mars-mai
 

Habitat EUNIS
  • G1  - Forêts de feuillus caducifoliés
  •  
Spectre écologique
Eau
 
 
 
pH
 
 
 
Matière org.
 
 
 
Granulométrie
 
 
 
Nutriments
 
 
 
Lumière
 
 
 
Sel
 
 
 
Ecologie
Végétations vernales des sols frais et profonds dans les chênaies-charmaies et les frênaies-chênaies Suite

 
Appartenance phytosociologique
  • Fagetalia sylvaticae  - Forêts caducifoliées acidiclines à calcicoles planitiaires à montagnardes
  •  
    Taxon fréquent dans :
  • Fagetalia sylvaticae  - Forêts caducifoliées acidiclines à calcicoles planitiaires à montagnardes
  •  
    Cliquer sur la carte pour l'agrandir et zoomer ou afficher une autre carte en cliquant sur l'un des onglets positionnés sous la carte.
    Informations régionales : Hauts-de-France et Normandie orientale (Haute-Normandie)
    Région Hauts-de-France
    Répartition géographique
    Picardie (HAUGUEL 2014) : L'Isopyre faux-Pygamon est connu d'une station dans le sud de l'Aisne et deux dans l'Oise : en forêt de Hez et en forêt d'Halatte.
     
    Biotopes
     
    Spectre des statuts
    Indigénat
    ? C A S N Z X I
    Rareté
    ? CC C AC PC AR R RR E D
    Tendance
    NA ? X D S R P E
    Menace
    NA NE DD LC NT VU EN CR RE
     
    - +
    Menace et conservation
    Picardie (HAUGUEL 2014) : L'état de conservation régional est défavorable : plusieurs populations sont réduite à une faible superficie, d'autres sont situées en bordure de chemin et sont très vulnérables. L'Isopyre faux-pigamon fait l'objet de pressions diverses dont notamment le dépôt de Suite
     
    Normandie orientale (Haute-Normandie)
    Répartition géographique
    L'Isopyre faux-pigamon, non signalé par les flores anciennes, a été découvert en Haute-Normandie dans les années 1980 sur la commune de Saint-Aubin-le-Guichard (J. BARDAT en 1984). Cette localité reste la seule actuellement connue de l'espèce pour la région. La population est estimée à que Suite
     
    Biotopes
    Forêts fraîches de fond de vallon. [Rédaction : BUCHET et al. 2015]
     
    Spectre des statuts
    Indigénat
    ? C A S N Z X I
    Rareté
    ? CC C AC PC AR R RR E D
    Tendance
    NA ? X D S R P E
    Menace
    NA NE DD LC NT VU EN CR RE
     
    - +
    Menace et conservation